Dans la même série

T1

T2

T3

T4

T5

T6
Articles liés

19.08.2013

La Guerre des Clans / La prophétie d'Étoile Bleue

Synopsis

Nuage Bleu est encore une jeune apprentie, curieuse et frondeuse, lorsque sa mère meurt au combat. Le vieux guérisseur, Plume d’Oie, lui délivre alors une prophétie : « tu es le feu, tu illumineras la forêt. Mais prend garde à l’eau, elle causera ta perte ». Vouée à une destinée hors du commun, Nuage Bleu devient guerrière sous le nom de Lune Bleue et aspire à plus de responsabilités. Sa rencontre avec Cœur de Chêne, un membre du clan de la Rivière, la fait dévier de cette voie toute tracée. Doit-elle servir son clan ou écouter son cœur et trahir les siens ? Quel que soit son choix, il sera déchirant...

Avis

Ce hors-série raconte la vie de celle qui deviendra Étoile Bleue : de sa toute jeunesse en tant que chaton, on suit son apprentissage puis sa vie de guerrière et les différentes épreuves qu’elle traverse et surmonte pour tracer le chemin qui la mènera à la tête du Clan du Tonnerre.

Dans l’ensemble, j’ai vraiment adoré ce livre. Bien que l’écriture soit très simple, les images évoquées sont puissamment efficaces et rendent le cadre et l’action particulièrement vivants et intenses. Et comme toujours, beaucoup d’émotions nous sont réservées au travers de passages de stratégies, de combats, ou sentimentaux. Mais le plus appréciable, c’est que cette histoire consacrée à la future Étoile Bleue est aussi une superbe occasion d’opérer un retour dans le passé. C’est avec délectation que l’on suit les jeunes années et l’apprentissage de ceux qui seront des guerriers vétérans à l’arrivée de Nuage de Feu dans le Clan du Tonnerre : Lune Bleue bien sûr, mais aussi Bouton d’Or, Tornade Blanche, Plume Rousse, Cœur de Lion, et n’oublions pas Griffe de Tigre. Et au-delà du Clan du Tonnerre, on voit aussi grandir ceux qui deviendront les chefs des Clans de la Rivière, de l’Ombre et du Vent. Plus le temps passe, et plus l’on reconnaît les guerriers qui entoureront Nuage de Feu, au point d’éprouver l’envie de replonger dans le premier cycle une fois ce volume achevé.

Je n’ai que peu de points noirs à soulever. Le début est un peu long à démarrer car la vie de Petit Bleuet est un peu excessivement rallongée, mais bientôt le livre devient de plus en plus passionnant, et surtout on ne tarde pas à comprendre la nécessité de cette introduction afin de comprendre les liens entre les personnages et l’ampleur des pertes successives subies par Lune Bleue, qui traverser une vie jonchée de sacrifices et de pertes, puis finit par tout donner pour le Clan du Tonnerre. Ce personnage en devient du coup incroyablement attachant, plus encore qu’il ne l’était avant la lecture de ce hors-série.

Plus qu’une impression négative, j’ai surtout, à vrai dire, un immense regret, c’est le fait que cette histoire soit sortie sous la forme d’un volume unique hors-série, alors qu’il y aurait largement eu matière à faire six tomes et donc constituer une série parallèle qui enrichirait l’histoire. La Guerre des Clans est en effet un cycle qui s’étale sur plusieurs générations et connaît d’innombrables fourchettes, alors plutôt que de rallonger encore et encore la vie d’Étoile de Feu en donnant à la série une ampleur de plus en plus apocalyptique, au point de frôler le ridicule (mais en restant toujours aussi prenant), Erin Hunter ferait mieux de faire des cycles parallèles sur d’autres chats. Ce serait tout aussi intéressant et enrichissant, et ne pourrait que développer l’univers déjà incomparablement riche de ce cycle. À cause du fait que c’est un one-shot, il y a de temps en temps des ellipses temporelles plus ou moins frustrantes, la pire restant celle où l’on zappe l’entraînement d’apprenti de Tornade Blanche.

Par ailleurs, on peut constater que les problèmes de traduction des noms ne s’arrangent pas. Dans ce tome, il y a à la fois des noms en commun avec d’autres chats des générations futures (en particulier dans les « Nuage »), ce qui est gênant au début (on s’y habitue très vite cependant) et d’autres où, apparemment justement pour éviter ce problème, la continuité s’avère parfois difficile à suivre entre les noms de chaton, d’apprentis et de guerrier. Ainsi, Cœur de Lion par exemple s’appelait Nuage Fauve (probablement pour éviter la ressemblance avec le futur petit-fils d’Étoile de Feu), mais pour d’autres il y a plein de noms en commun, comme Nuage Cendré ou Nuage de Neige.

Pour le reste, il n’y a pas grand-chose à reprocher. L’ouvrage est prenant et surtout, il enrichit énormément l’univers de la série, nous faisant mieux connaître de nombreux protagonistes que l’on découvre sous un nouveau jour. Un passage en particulier a retenu mon attention : il n’a l’air de rien mais revêt une importance particulièrement cruciale, puisque l’on y rencontre celui qui deviendra Fléau ! En revanche, l’image qui est donnée de Griffe de Tigre est un peu trop tranchée et se montre légèrement incohérente avec la confiance quasi-absolue que lui accorde Étoile Bleue par la suite.

J’ai aussi été légèrement déçue par la romance entre Lune Bleue et Cœur de Chêne, présentée comme importante par le quatrième de couverture alors qu’elle ne survient que sur le tard et qu’en fin de compte les deux chats ne se parlent pas beaucoup. Leur histoire d’amour est un peu trop facile et peu développée, et on est loin du bouleversant amour contrarié de Feuille de Lune et Plume de Jais, ou même de Plume Grise et Rivière d’Argent. Par contre, j’ai été touchée par la relation de Lune Bleue avec ses chatons, parce que la perte est à la fois différente et plus cruelle encore que celles précédemment subies.

Par contre, sur de nombreux points, ce volume s’avère original et différent de la plupart des autres. Voir un chef de Clan et un guérisseur incompétents, c’était assez inédit, et le choix d’Étoile de Sapin est à la fois surprenant et novateur. Quant à Plume d’Oie, et c’est assez délectable, il reste jusqu’à la fin un personnage difficile à comprendre, car frisant la folie d’une part, et dévoilant une redoutable perspicacité et de puissants pouvoirs d’autre part. Le travail fait sur les personnages est toujours aussi extraordinaire et constitue, une fois de plus, la principale richesse de ces livres.

Là où La Quête d’Étoile de Feu était à lire entre les cycles 1 et 2 pour avoir une continuité dans l’histoire, La prophétie d’Étoile Bleue est davantage un vrai hors-série, mais il reste tout aussi indispensable à lire pour les amateurs de la série, qui se régaleront de ce nouveau point de vue qui développe considérablement l’univers et amène à voir différemment certains protagonistes.

Note finale :
8/10