Dans la même série

T0

T1
Articles liés

11.03.2013

L'Empire brisé T2 - Le roi écorché

Synopsis

L'Empire Brisé est agité par des affrontements sans fin. Sur le long chemin de sa quête de vengeance, l'honoré Jorg Ancrath a découvert les responsables de cette éternelle guerre, et il s'est mis en tête de les défier. Or une armée de six nations coalisées, forte de vingt mille soldats, marche sur le château de Jorg. Les bons rois savent ployer l'échine devant une défaite annoncée, ne serait-ce que pour protéger leurs sujets et leurs terres. Jorg n'est pas un bon roi. Confronté à un ennemi bien plus puissant que lui, Jorg sait qu'il ne pourra pas l'emporter à la loyale. Mais il n'a jamais eu l'intention de jouer selon les règles.

Avis

Le premier tome nous présentait une intrigue à double niveau, où l'on voyait Jorg avancer vers le château de son oncle dans l'espoir de s'en emparer tandis que parallèlement, on découvrait son histoire quatre années plus tôt, ce qui nous permettait de comprendre comment il était devenu ce qu'il était devenu. Cette narration était l'un des points forts du livre. 

Le second tome reprend cette construction, respectant ainsi le ton du premier volume, et grâce à cela on a grand plaisir à se plonger dans cette suite. Cette fois, l'intrigue au présent nous conte l'assaut des troupes du prince Orrin, largement supérieures en nombre, contre la forteresse de Jorg ; en même temps, on découvre les premières années de son règne et les obstacles auquel il s'est confronté. Même au présent, certains passages où Jorg "récupère des souvenirs" permettent de replonger dans le passé. En plus de tout cela, des extraits du "journal de Katherine" présentent certains faits sous un autre point de vue tandis que de brefs passages en italique (les mêmes que dans le premier tome) contribuent à assombrir l'ambiance. 

On retrouve donc intactes les recettes qui nous avaient fait aimer Le prince écorché : un anti-héros abject et fascinant, une narration brute et sans concession, une atmosphère sombre et des pièces de puzzle à emboîter jusqu'à ce que tout s'éclaircisse. De plus, l'univers, dont on regrettait le manque de développement dans le premier tome, se dévoile un peu plus et l'on comprend au moins davantage l'orgaonisation (ou plutôt le manque d'organisation) du monde évoqué. Certains sous-entendus permettent aussi de faire éventuellement certains liens avec notre monde, ou du moins de tels liens permettent de mieux appréhender certains aspects du récit. 

Pour le reste, Mark Lawrence continue de ne pas trop s'appesantir sur les descriptions de décors ou de costumes. Mais il faut bien l'avouer, son roman est plutôt du type "coup de poing", entièrement dans la brutalité, dans les faits, dans l'action. Sa noirceur et sa construction complexe se suffisent à elles-mêmes. Une très belle suite, et l'on se réjouit de découvrir le prochain tome ! 

Note finale :
8/10