Articles liés

22.10.2012

Elinor Jones T3 - Le bal d'été

Synopsis

Les caprices de Bianca ont privé l’atelier d’une couturière de trop, et c’est avec
une équipe réduite que la maison des Tiffany doit maintenant affronter le bal
d’été. Pour finir à temps les robes de toutes les clientes, chacun devra mettre les bouchées doubles. Impossible de ménager Elinor dont la santé avait pourtant été mise à mal par le dernier bal. Le soudain départ de Hope ne fait qu’aggraver une situation déjà tendue. Mais quel secret cette dernière dissimule-t-elle à ses enfants ? Et quel est donc ce mystère qui la lie à la Chine ? Le dénouement approche, qui ne ménagera personne...

Avis

Je dois dire que j'ai entamé cette série, le premier tome, qui m'avait paru un peu longuet et mou, ne m'avait pas du tout laissée présager que cette série connaîtrait une telle fin. Au fil des trois volumes, le drame se noue lentement ; c'est progressif, mais indéniable. Tant et si bien que lorsqu'on ouvre ce troisième et dernier tome, on est immédiatement pris dans cet étau qui s'est lentement resserré et conduit les personnages vers une issue des plus émouvantes. 

Le graphisme d'Aurore reste splendide, que ce soit au niveau du trait ou de la coloration. Il est très bien mis en évidence par des cases de grande taille, où les édcors sont soignés. Cette BD très féminine, centrée sur les relations entre les personnages et dépourvue d'action, se lit lentement et l'on en savoure chaque case. Le format franco-belge se mariant mal avec les scènes de combat, qui ne peuvent que manquer de développement, c'est avec ce type d'histoire qu'il révèle au mieux ses capacités. 

Dans ce volume, les personnages dévoilent leurs secrets et connaissent une grande évolution. La maladie d'Elinor permet également d'aborder le thème de l'obsession de la maigreur et de l'image de la soi-disant perfection qui s'y rattacherait. Les auteurs nous laissent tirer nos propres conclusions à ce sujet ; personnellement, le final m'a rendue très triste et je ne penserais pas que la maison Tiffany connaîtrait sort semblable. 

Une conclusion tout en émotion donc. 

Note finale :
7/10