Articles liés

03.03.2010

Iphigénie

Synopsis

Dans la rade d'Aulis, un calme plat immobilise la flotte des princes grecs en route pour le siège de Troie. Consulté, le devin Calchas annonce à Agamemnon, leur chef tout-puissant, que les vents ne se lèveront qu'au prix du sacrifice de sa fille Iphigénie. Agamemnon y consent. On fait venir la jeune femme, en lui faisant croire qu'elle va épouser son prétendant Achille. À sa joie de courte durée, succède la résignation. Elle est prête à offrir sa vie pour sa patrie. Mais c'est compter sans l'inconstance des dieux...

Avis

Une tragédie un peu différente des autres, dû au fait que la future victime sait qu'elle doit mourir et que le drame vient précisément de cette connaissance. Bien sûr, comme toujours chez Racine il y a aussi beaucoup d'autres sentiments humains, parmi lesquels l'amour tient une grande place, et dans cette pièce il ne s'agit pas seulement d'amour de "couple" mais aussi d'amour familial. Et évidemment, ça reste raconté de façon ô combien poétique, avec de beaux vers et un rythme totalement respecté dans chaque phrase ; une merveille. Quant à la fin, et bien contrairement à ce que j'aurais pensé, eh bien elle réserve une surprise !
Cependant, comme plusieurs autres pièces de ce dramaturge, c'est plus ou moins utile de connaître la mythologie grecque pour réussir à comprendre les positions de chaque protagoniste. Et Iphigénie n'est pas forcément le personnage le plus connu des légendes grecques, c'est pourquoi cette pièce pourrait peut-être se révéler difficile à pénétrer pour certains, alors ça peut servir de se renseigner d'abord. Moi-même, qui ai pourtant été passionnée de mythologie grecque dans mon enfance, ce n'est que grâce aux introductions sucessives (durant les premiers actes) des différents personnages résumant la situation, que j'ai réussi à m'en sortir. En tout cas cela valait la peine de persévérer car j'ai vraiment adoré.

Note finale :
9/10