Dans la même série

T1
Articles liés

19.07.2012

Jennifer Strange T2 - Jennifer Strange, dresseuse de quarkons

Synopsis

Grâce à Jennifer Strange, les magiciens ont récupéré leurs pouvoirs dans le royaume. La mauvaise nouvelle, c'est que l'agence de magiciens Kazam dont s'occupe Jennifer a désormais une terrible concurrente, la société iMagie, dirigée par le très antipathique Blix. Jennifer et ses apprentis devront déployer des trésors d'ingéniosité pour lutter contre lui lors d'un tournoi de magie. Mais la soudaine apparition d'un nouveau quarkon menace la ville...

Avis

Le tome 1 de cette trilogie de Jasper Fforde avait été un vrai coup de coeur, de par ses très nombreuses qualités de forme et de fond : humour permanent, jeux de mots, parodies, univers travaillé avec vraie fantasy malgré le rappel flagrant à notre monde, et plus que tout : une dénonciation sans concession de notre société bien trop consumériste. 

Si le premier volume touchait presque au chef d'oeuvre, il faut hélas admettre que la suite, si elle se révèle plaisante à lire, ne se montre pas tout à fait à la hauteur. Il faut dire que la barre était sacrément haute. Ainsi, le premier tome nous avait passionnés grâce à une intrigue pleine de rebondissements, de "coups d'éclats" sociaux et à la présence, évidemment, du dragon. 

Cette suite bénéficie toujours d'une écriture dynamique, drôle, teintée d'ironie et de dialogues qui font mouche, mais les autres éléments manquent un peu à l'appel. Le but final de l'intrigue n'est pas clairement posé, et si l'on comprend au fur et à mesure de la lecture que l'on s'oriente sur un duel entre les sociétés Kazam et iMagie (qui s'appelle iMagie parce que mettre un i devant n'importe quel mot ça lui donne l'air "dans le vent") et un combat de Jennifer contre les autorités pour sauvegarder une utilisation "bonne" de la magie sans la rentabiliser à l'excès (la parade politique n'est pas loin du tout), il faut avancer un bon bout dans le roman avant de commencer à discerner les enjeux. Si bien que pendant la majeure partie du livre, on ne fait que lire en suivant les péripéties des mandats de Kazam et les tribulations des personnages face à tels autres personnages, ce qui est tout de suite moins passionnant, d'autant que les dragons sont loins et le quarkon disparu et qu'il n'y a donc plus guère de créature magique à se mettre sous la dent non plus, du moins pendant la plus grande partie du livre. 

Heureusement, ça reste très bien raconté, et donc très distrayant à lire. Dans l'ensemble, c'est une lecture qui m'a donné beaucoup de plaisir même si, en raison de la qualité extrêmement élevée du premier tome, je m'attendais quand même à mieux. 

Note finale :
7/10