Dans la même série

T1

T2

T3

T4

T5

T6

T7

T8

T9

T10

T12

T13
Articles liés

12.02.2010

L'assassin royal T11 - Le dragon des glaces

Synopsis

La narcheska Elliania, des îles d'Outre-mer, a lancé au prince Devoir un défi : il doit lui rapporter la tête du dragon Glasfeu s'il veut l'épouser. Il lui faut donc se rendre sur l'île d'Aslevjal où se trouve le monstre, prisonnier de la glace. Mais le jeune homme a fort à faire pour convaincre les Outrîliens de le laisser partir. Après de longs pourparlers et des préparatifs à Castelcerf, le prince prend enfin la mer, accompagné de Fitz et d'Umbre. Hélas, à la suite des machinations de ce dernier pour l'empêcher de se joindre à eux, le fou, qui a prédit à Fitz sa mort à Aslevjal, demeure retenu dans les Six-Duchés. Lorsque le groupe aborde l'île et son glacier, il installe son campement sur le site où gît le dragon, dans un froid polaire, parmi des plaines de glace et de neige entrecoupées de fractures et de crevasses. Mais, au moment où on commence à creuser, des événements inquiétants surgissent, qui mettent en danger l'expédition. Pourquoi ? Qui en est à l'origine ?

Avis

Voilà deux volumes que je m'attends à ce que Devoir aille tuer un dragon, et ce n'est toujours pas fait ; autant dire que je n'ai pas précisément eu l'impression que l'histoire avançait beaucoup. Cependant, même si ce cycle reste inéluctablement LENT et que ça blablate beaucoup inutilement, quand je compare à l'ennui dans lequel m'avait plongée la première moitié, il va sans dire qu'il y a à mon sens une nette amélioration. Certes, je n'accroche toujours pas réellement, j'ai de la peine à me sentir concernée par les problèmes des personnages sauf un ou deux d'entre eux et je dois faire beaucoup de pauses dans les moments où ça commence à me gonfler trop, mais néanmoins je n'ai pas vraiment dû me forcer à continuer pour lire, et c'est déjà ça. Et puis, par-dessus tout ça m'a fait plaisir de retrouver Tintaglia, de savoir ce qu'elle devient ; son intervention dans ce tome constitue la plus grande part de l'intérêt que j'y ai trouvé. Pour le reste, ça reste sympa mais poussif à mon goût, et même si ça l'est nettement moins que dans la première partie, ça ne suffit absolument pas à me faire totalement aimer ce cycle pourtant si réputé. Vivement que j'aie fini, que je puisse lire de meilleurs romans de Robin Hobb... Car avec les Aventuriers de la Mer elle m'avait pourtant démontré qu'elle pouvait être exceptionnelle, j'ai hâte de changer de cycle.

Note finale :
5/10