Dans la même série

T2

T4
Articles liés

22.04.2012

Surnaturels T3 - Forces élémentaires

Synopsis

À la suite de sa confrontation avec les Vampires, Silène a perdu beaucoup de sang. La médecine traditionnelle ne peut plus rien pour elle. Seul Newt, un chat qui accompagne les Gardiens depuis plus de 5 000 ans, peut la sauver. Une fois hors de danger, elle prend conscience de la lourde tâche qui lui incombe. La voici prête à combattre le mal et à mener ses amis jusque dans les entrailles de l'enfer.

Avis

Ce troisième tome ne m’a pas paru être le meilleur, sans doute parce qu’il montre encore plus que les autres quelles sont les limites du format BD européenne. On y a un bref aperçu des pouvoirs de Diane, de Kahu et de Youri, et une case nous confirme dans l’idée que le fameux camarade de classe riche et hautain de nos amis fait bien partie du camp ennemi, mais ces allusions sont malheureusement à peine survolées. Il est évident qu’un aussi faible nombre de pages ne peut qu’amener à des coupes scénaristiques, car il n’y a largement pas assez pour permettre un développement qui en vaille la peine. C’est dommage, mais c’est inhérent au format, et les auteurs paraissent s’en sortir aussi bien que possible dans des conditions aussi restreintes.
Comme le montre la couverture, le personnage mis en avant est Shandra. On découvre son histoire et ses vrais sentiments, qu’elle cache généralement sous sa bonne humeur. Ces révélations sont malheureusement assez mal insérées, comme posées là « pour que le lecteur soit au courant », en plein milieu d’une scène qui à priori s’avérait pourtant assez sympathique puisque montrant les Surnaturels dans leur quotidien, en train de s’amuser avec leurs pouvoirs. La relation de Shandra avec Kahu est intéressante à découvrir, cela enrichit ces deux protagonistes, mais une fois de plus ce n’est assez développé pour qu’on puisse réellement parler d’approfondissement.
Le dessin reste quant à lui fidèle à lui-même : un peu trop flashy, avec des codes d’expressivité et des onomatopées grossièrement insérées, mais au trait séduisant dans l’ensemble. On peut relever l’effort fait sur la mise en page, avec la présence de quelques planches aux cases imbriquées se chevauchant, très esthétiques, et d’autres où la bordure blanche est soit absente soit remplacée par du noir. Cela apporte de la variété à cette BD et lui permet de se démarquer de la mise en page monotone habituelle du format.
Dans l’ensemble, la série se laisse lire mais se révèle peut-être moins qualitative que le promettait le premier tome. On surveillera la suite quand même.

Note finale :
6/10