Articles liés

22.01.2012

Le dieu dans l'ombre

Synopsis

Evelyn a 25 ans, elle vit en Alaska, elle est mariée et a un enfant, elle est heureuse. Pourtant, un voyage chez ses beaux-parents aux Etats-Unis vire rapidement au cauchemar, puis à l'enfer. Elle n'apprécie pas sa belle-famille, ne supporte pas le changement de son mari Tom, ni l'éloignement de son fils Teddy. Elle se sent de plus en plus malheureuse, pleine de chagrin et de colère. C'est alors que ressurgit Pan, le faune oublié de son enfance, qui peu à peu, va l'entraîner avec lui dans le monde sauvage de la forêt et des bêtes...

Avis

Robin Hobb signe là un roman tout à fait admirable. Son écriture est très différente de celle utilisée sur ses cycles de fantasy, mais elle est parfaitement maîtrisée et retranscrit fort bien les doutes et les sentiments d'Evelyn. La narration, à la première personne, est empreinte de colère, d'une grande amertume, et d'une tout aussi grande incompréhension d'elle-même. Le regard posé sur la vie est original, décalé, fascinant.
Dans la première moitié du roman, elle alterne le récit présent avec des bribes de vie de son enfance, nous permettant de mieux la comprendre, de mieux la saisir, de mieux l'apprécier au final. La frontière est floue entre la réalité et la folie, et on ne peut s'empêcher de mettre longtemps en doute l'existence de Pan, malgré les assertions de l'héroïne. Ni vraiment réaliste, ni vraiment fantastique, ce roman décrit une enfance fantasmée, torturée, une adulte en perdition qui n'a de cesse de se chercher. C'est aussi une ode à la nature, le tout parsemé d'une subtile connaissance du psychisme humain. Le lecteur ne cesse de se demander si Evelyn va rejoindre Pan, et si oui, si elle reviendra. Seule la fin est un peu décevante.
Vraiment inclassable... et indispensable !

Note finale :
10/10