Dans la même série

T1

T2

T3

T4

T6

T7

T8

T9

T10

T11

T12

T13
Articles liés

22.01.2012

L'assassin royal T5 - La voie magique

Synopsis

Le roi Vérité est vivant ! Il a imposé une ultime mission à Fitz : "Rejoins-moi ! Loin sur les sentiers mystérieux de l'Art, au-delà du royaume des montagnes, le jeune homme se met en quête pour répondre à l'appel de son souverain affaibli. Mais il reste seul, pourchassé par les forces de Royal, l'usurpateur, et sans possibilité de compter sur ses propres alliés, qui le manipulent comme un simple pion. Or d'autres forces sont en marche... Dans son périple, Fitz va en effet se voir révéler son véritable statut : c'est par lui que s'accomplira, ou sera réduit à néant, le destin du royaume des Six-Duchés, et c'est là une charge bien lourde à porter quand on est traqué par ses ennemis, trahi par ses proches, et affaibli par la magie...

Avis

Je ne m'y attendais plus, mais finalement voilà enfin un tome que j'ai entièrement savouré en ne m'ennuyant presque pas ! Fitz poursuit son périples à travers les Montagnes, mais il n'est plus seul et ses interminables monologues cèdent le pas à de véritables interactions avec d'autres personnes. De nouveaux protagonistes plus charismatiques que les précédents entrent en scène, et les rêves d'Art de Fitz permettent d'avoir vaguement connaissance de ce que deviennent ceux dont il est séparé (Molly, Burrich, Umbre et Vérité essentiellement) ; pour finir, certaines révélations commencent enfin à être esquissées, et bien que l'apport soit minime, il a le mérite d'enfin exister pour enfin intriguer le lecteur. L'intrigue tend à être un peu répétitive dans la première moitié du volume (en gros : Fitz se fait poursuivre, il s'échappe ; Fitz se fait capturer, il s'échappe ; Fitz se fait blesser, il s'échappe ; etc), mais la seconde amorce une véritable avancée de l'histoire et met en avant d'étranges phénomènes qui induisent un certain suspens (Cèdera ? Cèdera pas ?). 
Bref, il y a selon moi une amélioration sur tous les niveaux, le cycle commence enfin à révéler son côté plus approfondi. Il était temps.

Note finale :
9/10