Dans la même série

T1
Articles liés

22.01.2012

Guenièvre T2 - La reine de Bretagne

Synopsis

La prophétie faite à la naissance de la reine Guenièvre s'est accomplie. Celle-ci règne sur la Bretagne, puissante et confiante, aux côtés de son époux bien-aimé, Arthur. Ensemble, ils ont forgé un royaume légendaire, dont la renommée sera éternelle. Mais la prophétie comportait aussi une face obscure, et l'ombre du destin plane au-dessus de la reine... Quand Guenièvre découvre le sens de cette menace - elle est stérile -, elle accepte courageusement son destin. Mais Arthur doit avoir un héritier. Et son seul descendant est Mordred, issu d'une union maudite avec sa propre sueur, la sorcière Morgause. Puisque Guenièvre ne peut donner de fils au souverain, elle va aimer Mordred comme une mère, l'élevant et lui enseignant l'art et la manière d'être roi. Il sera sa plus grande joie, et son plus grand désespoir...

Avis

Ce tome est aussi trépidant que le premier. La narration est toujours aussi soignée et conteuse, un vrai régal à lire ; cependant, maintenant que Guenièvre a rejoint Arthur et est devenue haute reine de Bretagne, les événements décrits correspondent beaucoup plus au fil rouge traditionnels des cycles arthuriens donc forcément ils sont plus reconnaissables voire prévisibles, mais il faut aussi admettre que l'auteur a un talent certain pour mettre en scène les événements à sa façon propre. J'ai notamment énormément apprécié le fait que Mordred ne soit pour une fois pas présenté comme une enflure finie, mais au contraire comme un homme admirable mais promis à un mauvais destin. Et même si l'héroïne, Guenièvre, est un peu trop innocente et pure, mais agréablement forte (bien qu'elle pleure souvent), le roman n'en est pas moins dépourvu d'aspects sombres, parfois même réellement repoussants (je pense notamment à Morgause et Gaheris... beurk ><).
Même s'il n'y a que deux tomes, et même si elle n'est du point de vue que d'un seul personnage, cette version du mythe d'Arthur n'en est pas moins un vrai cycle très épique. Guenièvre se tient loin des champs de bataille et demeure constamment à Camaalot, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne se passe rien de son côté bien au contraire ! Et l'angoisse de ne pas savoir si son mari va revenir vivant vaut bien celle du mari en question au coeur du combat !
Bref, j'ai bien apprécié ce point de vue un peu différent. Même si ce n'est pas vraiment un livre marquant de mon point de vue, il constitue quand même un très bel ouvrage.

Note finale :
8/10