Articles liés

22.01.2012

Chronique des Elfes T1 - Lliane

Synopsis

La forêt d'Eliande résonne d'une plainte mystérieuse. Les arbres, les animaux et la terre elle-même ont peur. Depuis que les hommes ont pénétré la forêt des elfes pour y construire leurs églises et y installer leurs villages, des meutes de loups noirs assoiffés de sang et menés par des kobolds sèment la terreur. La guerre est inévitable. Arianwen, la reine des elfes, réunit l'ensemble de ses sujets pour essayer de vaincre l'armée des Terres noires qui obéit aux Gobelins, les guerriers d'élite de Celui-qui-ne-peut-être-nommé...
Mais une autre tragédie guette le roi et la reine des elfes. Leur fille, la princesse Lliane, est envoûtée par le jeune humain que les elfes ont sauvé des loups noirs, et les runes ont prédit que le destin de cet étrange adolescent et celui de Lliane seraient liés, inexorablement...

Avis

C'est avec plaisir que j'ai replongé dans le monde de Fetjaine pour sa préquelle à la trilogie des elfes !
Parlons tout d'abord de ce que j'ai le plus aimé. Redécouvrir Lliane plus jeune, plonger dans un univers fantasy qui pour une fois se présente non du côté des hommes, mais du côté des elfes. Savourer la délicieuse écriture de l'auteur, à la fois simple à lire et emplie de majesté et de poésie. Ses poèmes, ses langues anciennes rappellent les légendes que la fantasy devraient toujours rappeler, alors j'ai vraiment adoré. De plus, les personnages n'ont rien de manichéen et leurs personnalités sont parfois difficiles à définir, leurs actes difficiles à prévoir.
Maintenant, ce que j'ai le moins aimé... Ce sont les multiples intrigues et les ellipses de l'auteur. J'adore quand il y a plusieurs intrigues dans un roman, normalement ce ne serait pas un problème mais là il y en a vraiment beaucoup : entre les histoires de Lliane, de Maheolas, de Pellehun et celle de Bres en italique, ça fait déjà quatre intrigues principales, mais c'est sans compter sur le fait qu'elles-mêmes peuvent se diviser encore ! Et c'est là que les ellipses interviennent pour compliquer encore le pathos, car quand on retrouve des personnages, c'est presque jamais dans la situation où les a quittés ; au lecteur donc de faire un effort pour relier le tout et combler les trous. Le pire à mon goût est l'intrigue de Bres en italique : définitivement trop hachée et chaque partie trop courte, j'y ai rien compris.
Ceci dit, dans l'ensemble j'ai quand même adoré ce roman. Les multiples intrigues et la facilité de lecture donnent l'impression d'avancer très vite. Je lirai la suite sans faute.

Note finale :
8/10