Articles liés

22.01.2012

Les enfants du volcan

Synopsis

Pour tout le village, la chevelure flamboyante de Noï-Rah est la marque du dieu volcan. L'enfant, c'est certain, accomplira de grandes choses. Mais la prophétie n'est pas du goût de ses ennemis qui sont nombreux... Enlevée, torturée puis bannie, la fillette devenue une somptueuse jeune femme démontrera que c'est surtout un tempérament de feu qu'elle possède.

Avis

Ni aventure, ni cycle, ce livre raconte toute la vie de Noï-Rah ; si elle avait existé, on aurait pu appeler ça une biographie ! Ce que j'ai trouvé le plus intéressant est indiscutablement l'époque à laquelle se déroule l'histoire, le néolithique, une période que de nombreux historiens assimilent à une "révolution de l'humanité". Cette dernière voit se confronter deux modes de vie distincts : les anciennes tribus nomades de chasseurs qui suivent les troupeaux lors de leurs migrations, et les nouveaux peuples sédentaires qui préfèrent vivre de semailles et d'élevage. Les deux camps ne se comprennent pas toujours et ne saisissent pas forcément ce qu'ils ont à apprendre l'un de l'autre. De plus, le cadre se déroulent en un lieu très intéressant lui aussi : l'Auvergne, où certains volcans sont encore en activité et considérés avec crainte et respect par ceux qui vivent sur leurs pentes. 
Le livre est agréablement écrit et se lit rapidement, je n'ai pas su en décrocher. L'auteur a certains tics d'écriture concernant ses fins de chapitres, mais ses méthodes bien que trop voyantes restent efficaces et les pages défilent toutes seules. Par contre, les événements se déroulent parfois trop rapidement, forcément... Des pans entiers de la vie de Noï-Rah ont parfois lieu en quelques pages seulement, et même s'il se produit un événement tragique ou important, comme la mort d'un personnage principal, je n'ai jamais rien ressenti, pas une once de tristesse... J'aurais apprécié davantage de développement sur certains événements précis, sur certains protagonistes comme Shonn qu'on n'a pas le temps de vraiment connaître. De plus, l'excès de fluidité empiète parfois sur le réalisme des dialogues. Je pense qu'une série en plusieurs tomes aurait mieux valu qu'un one-shot pour relever l'intensité émotionnelle. 
Les personnages ont des caractères bien distincts, mais un peu trop distincts justement. Leurs personnalités n'évoluent guère pour la plupart d'entre eux, et du coup manquent de complexité, au point que leurs actes en deviennent prévisibles. Mais l'auteur est bien parvenu à gérer leur grand nombre. 
Dans l'ensemble, j'ai bien aimé. J'ai trouvé trop rapide et un peu superficiel, mais le cadre historique est on ne peut plus passionnant.

Note finale :
6/10