Dans la même série

T2
Articles liés

22.01.2012

Guenièvre T1 - L'enfant reine

Synopsis

Dès sa naissance, Guenièvre, la fille du seigneur Léodagan de Caméliard, porte le poids d'une terrible prophétie : elle deviendra la plus grande dame de Bretagne mais trahira son roi, puis sera elle-même trahie. Après la mort de son père, Guenièvre est élevée dans le royaume de Gwynedd, au nord du pays de Galles, auprès de sa cousine Elaine. Un pays de forêts et de montagnes, où l'ombre de la prophétie semble s'éloigner. En grandissant, les deux jeunes filles s'enflamment pour les exploits d'Arthur, fils d'Uther Pendragon, et sont bercées par les récits de ses batailles contre les Saxons. Pour Guenièvre, il n'est qu'une figure lointaine, mais Elaine n'a qu'un rêve, une obsession : devenir sa reine. Le destin en décidera autrement, plongeant la jeune Guenièvre, Arthur et l'île de Bretagne tout entière dans le plus terrible des pièges.

Avis

Ce qui m'a d'abord frappée dans ce livre, c'est l'écriture, extrêmement soignée ! La narration est celle des grands conteurs, poétique, superbe tout en restant abordable. Malgré le sujet (oui, parce que rererererererelire l'histoire du roi Arthur avec chaque fois une présentation différente des faits, avouons-le ça finit par lasser...), j'ai été complètement emportée par l'atmosphère et par le souffle de l'histoire, au point de ne plus pouvoir lire faire autre chose avant d'être arrivée à la dernière page ! Je ne l'ai pas trouvé particulièrement exceptionnel non plus, juste très bien fait. Le thème et le déroulement de l'intrigue restent assez conventionnels, narrés à la première personne du seul point de vue de Guenièvre. Au début j'ai été un peu perturbée par le fait que dans ce genre de livres, je suis plutôt habituée à des intrigues multiples et la mise en avant de nombreux personnages, mais cette façon de procéder m'a cependant touchée également, restant loin des batailles chevaleresques et appuyant sur la destinée des femmes restant dans l'ombre des hommes. 
Le récit manque peut-être un peu de complexité, et Arthur surtout au début de son règne, est décrit de façon tellement extraordinaire qu'il en paraît à peine humain ; mais on reste dans les limites du ni trop ni trop peu, suffisant à livrer un ouvrage à la fois intimiste et complet, et surtout très bien écrit. Les aspects historiques, culturels, religieux et les caractères des protagonistes sont tous abordés et travaillés, mais sans donner excessivement de détails ce qui est très agréable. 
Je ne pense pas que je garderai un souvenir éternel de cet ouvrage, mais ce souvenir sera plutôt bon, c'est certain.

Note finale :
7/10