Articles liés

22.01.2012

Les Japonais aussi pètent parfois les plombs

Synopsis

Keiko Ichiguchi continue à nous expliquer sa vie de nomade dans ce nouveau livre à l'ambiance bon enfant. Elle commente avec malice la vie d'un vrai Japonais : comment naît une idylle dans un train, quel est le langage de la sensualité nippone, comment se sont émancipés les shojo manga, quelle est l'origine des mythes et légendes.
Elle nous offre même une partie dédiée aux formules de politesse et aux... gros mots ! Car les Japonais aussi pètent parfois les plombs ! Ce volume est complété par une riche série de dessins inédits et de strips humoristiques, qui permettent une fois de plus à Keiko d'ironiser sur les us et les coutumes – souvent inconciliables – des Occidentaux et des Japonais.

Avis

Après Pourquoi les Japonais ont les yeux bridés, Keiko Ichiguchi enchaîne avec Les Japonais aussi pètent parfois les plombs, un second recueil de menus bavardages décontractés et d'observations amusées et sympathiques. Malheureusement, à force de vivre en Italie (où elle réside depuis quand même déjà 15 ans), l'auteur s'est un peu éloignée du Japon, et ça se ressent dans cet ouvrage qui est beaucoup moins tiré de ses souvenirs personnels (ou alors ce sont des souvenirs italiens) et beaucoup plus une sorte d'exposé sur le Japon, pour lequel elle a apparemment dû se renseigner. Bref ce deuxième essai n'est pas aussi convivial et chaleureux que le précédent, et il ne le vaut pas ; il reste chouette à lire pour quiconque souhaite "papoter" un peu avec une Japonaise pure souche.

Note finale :
6/10