Articles liés

22.01.2012

Porte de la paix céleste

Synopsis

Zhao le soldat et Ayamei la révoltée courent dans les rues sombres de Pékin. La Place de la Paix céleste - Tian an men - est couverte du sang des étudiants. Du sang des enfants de la Chine moderne, élevés dans l'idéologie étouffante du régime maoïste. Ayamei se cache, quitte Pékin, parcourt des milliers de kilomètres, fuit vers la montagne. Inlassablement Zhao suit sa piste. Son acharnement est à la mesure de sa foi dans le régime : aveugle et sans limites.Au terme de cette longue traque, Zhao, l'autodidacte inflexible, se laissera-t-il contaminer par la beauté et la poésie ou choisira-t-il d'ignorer la voie qu'Ayamei est en train de découvrir ? Il deviendra, malgré lui, le héros d'un roman d'amour sobre, pudique et troublant.

Avis

Si vous avez aimé La joueuse de go, alors aucun doute, il faut absolument que vous lisiez Porte de la Paix Céleste ! Vous y retrouverez tout ce qui fait le charme du plus célèbre roman de Shan Sa : une intrigue à double niveau, deux ennemis qu'unit un lien mystérieux, une évocation subtile et pudique des troubles agitant la Chine communiste, une écriture sobre et poétique. En poursuivant Ayamei, Zhao ne cesse de la découvrir, et en vient à comprendre les raisons qui l'ont amenée à devenir une rebelle ; il se retrouve déchiré entre fascination et devoir. Les deux personnages sont superbement traités, avec subtilité et délicatesse, lyrisme et poésie. Bien que le style ne soit pas aussi travaillé sur Impératrice ou Alexandre et AlestriaPorte de la Paie Céleste fait partie de ces romans charmant qui valent la peine d'être lus. Une vraie petite merveille dans l'ensemble, il y a juste la fin que je n'ai pas tout à fait comprise, mais je pense jeter à nouveau un œil sur Les conspirateurs à l'occasion, vu qu'Ayamei y est évoquée.

Note finale :
9/10