Dans la même série

T2

T3

T4

T6
Articles liés

22.01.2012

FullMetal Alchemist T5 - Les liens du coeur

Synopsis

Alors qu'ils se trouvent à Dublith chez leur maître afin de parfaire leur entraînement, Edward et Alphonse retrouvent la trace d'un manuscrit autrefois censuré de publication, qu'ils recherchent vainement depuis longtemps car ils pensent qu'il pourrait les aider dans leur quête. 
Dans le même temps, en un autre lieu, Roy se voit au défi de résoudre en une semaine l'affaire des chimères qui depuis quelque temps sèment la terreur dans le pays, affaire grâce à laquelle il pourrait obtenir sa mutation à Central. 
Les deux alchimistes ne se doutent pas encore que leurs routes vont se croiser pour les mettre face à une infernale machination.

Avis

Le résumé me tentait qu'à moitié, mais en fait c'est l'un des meilleurs romans sur FMA qui aient été faits ! Déjà pour commencer, l'intrigue est assez longue, ce n'est pas un court roman suivi de nouvelles, cette fois-ci il prend bien toute la place.
Et puis si je me trompe pas c'est la première fois qu'on a droit à Edward et Roy ensemble ; d'habitude Edward occupe le roman et Roy la nouvelle qui suit, mais cette fois ils mènent chacun leur propre enquête qui finit par se croiser ! C'est aussi la première fois qu'Izumi Curtis apparaît... 
On retrouve bien dans cette enquête les thèmes les plus chers à FMA, ainsi que d'autres tout aussi importants : il y a le génocide d'Ishbal, la sensation de malaise vis-à-vis de ce peuple persécuté, l'adoption de Kipp, le mari absent, les chemins divergents qui finissent par opposer deux anciens camarades. Sans parler bien sûr de la fameuse transmutation humaine et des chimères, qui posent une question éthique relativement actuelle ! 
A part ça, ça donne aussi une bonne idée du travail de l'armée et de Roy Mustang, parce que l'anime et le manga donnent assez l'impression qu'il font que glander x).
En plus l'auteur a vraiment progressé dans l'écriture. Évidemment ça reste assez scolaire, avec des effets de suspens de débutant, mais l'équilibre entre les dialogues et les descriptions est bien fait maintenant, de plus ces dernières ont réellement gagné en qualité écrite. Bien sûr c'est pas de la grande littérature, ça n'en sera probablement jamais, mais la progression mérite d'être relevée (on regrettera juste les quelques coquilles de l'éditeur), surtout qu'il ne faut pas oublier que ces romans restent des produits dérivés qui se doivent de respecter l'œuvre d'origine, et dans ce sens ils y réussissent fort bien : les gags, la mise en scène d'Hiromu Arakawa sont franchement bien respectés, on imagine aisément les passages avec les images de l'anime. 
Bref pour tous les fans de FMA et de lecture, je les conseille car ils sont de mieux en mieux avec le temps.

Note finale :
8/10