Dans la même série

T1

T5
Articles liés

22.01.2012

Le clan des Otori T4 - Le vol du héron

Synopsis

Seize ans se sont écoulés depuis le tremblement de terre qui a offert la victoire à Takeo. Ce dernier et Kaede font régner la paix sur les Trois Pays tout en élevant leurs trois filles : la jolie Shigeko appelée à prendre leur succession, et les jumelles Miki et Maya. 
Hélas, tout ce qui commence doit s'achever un jour. Et alors que l'empereur se manifeste après de longues années de silence, les ennemis de Takeo se rassemblent pour tisser leur toile et faire tomber le souverain qui n'est plus tout jeune... Notre héros, pris entre deux feux, pourra-t-il échapper à la dernière partie de la prophétie, celle qui lui promet la mort par la main de son propre fils ?

Avis

Ce tome constitue la partie finale de l'histoire de Takeo Otori, et se pose comme une suite de la trilogie qui formait un tout. C'est très subjectif, mais je dois avouer que je suis un peu déçue, pour ne pas dire que je regrette de l'avoir lu. 
Malgré certains personnages sympathiques, de la belle et talentueuse Shigeko aux plus malheureuses jumelles, considérées comme une malédiction à cette époque d'autant que l'une d'elles est possédée par un chat, d'autres se montrent nettement moins attachants ; je pense notamment à Kaede que j'ai carrément trouvée détestable, car elle traite ses filles avec inégalité, encense les garçons, et je ne dirai rien de son comportement vers la fin...
Le style est toujours aussi agréable, mais la narration à la première personne par Takeo, c'est fini ; l'alternance de points de vue propre au cycle n'existe donc plus. Vu le nombre de personnages, c'était indispensable, mais ça n'en rend pas moins l'ouvrage plus unitaire, moins varié. 
Ensuite... Comment établir un véritable domaine d'action dans un pays en paix ? ^^. La majorité du livre est constituée par des petites aventures et des complots ; ces derniers sont très bien ficelés et on sent que l'auteur maîtrise son sujet en resserrant sans cesse la toile autour de son personnage, pourtant ça reste assez ennuyeux, comme s'il manquait un élément qui faisait la saveur des livres précédents. Les retournements de situation sont pourtant assez réussis, même si on peut les trouver un peu trop brutaux. 
Quant à la fin... Certes, elle est originale. Le clan des Otori méritait sans doute de s'achever ainsi, et pourtant je demeure mitigée... La trilogie nous avait permis de vibrer avec Takeo et Kaede, d'assister à leur ascendance puis à leur victoire. Elle se refermait sur cette idée de rêve et pendant longtemps, on a cru que le cycle s'achevait ainsi. Que nenni. 
Takeo et Kaede nous ont transportés par la force de leur amour qui leur a permis de franchir tous les obstacles. Etait-ce pour mieux les voir s'autodétruire ? Certes, la vie continue, certes c'est réaliste, mais il reste que le constat est amer, peut-être même désespérant... Le rêve est brisé. 
Entre nous, je n'ai pourtant rien contre les histoires qui finissent mal, hein ^^. C'est juste quele Clan des Otori se posait comme un cycle à happy end, et finalement on s'en prend plein la figure avec une suite que personne n'attendait, sortie longtemps après les autres. Une grande claque en perspective...

Note finale :
5/10