Articles liés

22.01.2012

Kafka sur le rivage

Synopsis

À Tôkyô, un jeune garçon de quinze ans, Kafka Tamura, décide de fuguer afin d'échapper à sa vie, et surtout à l'étrange prédiction/malédiction de son père. Dans le même temps, Nakata, un vieil homme un peu simple d'esprit, originaire du même quartier, vit également des expériences étranges avant de finalement prendre la route, dans la même direction, sous l'impulsion d'une force mystérieuse qui le dépasse.

Avis

Ces deux êtres s'engagent alors dans une vaste odyssée où le hasard et les coïncidences, le destin et la fatalité, le passé et l'avenir, l'étrange et le rationnel ne cessent de se croiser à chaque page, entrelaçant les fils d'une gigantesque tapisserie empreinte d'humanité. Haruki Murakami possède de toute évidence un talent hors-pair pour le mystérieux, et dès le début, le lecteur est littéralement happé par les nombreuses questions qui s'imposent à lui : Qui est le garçon nommé Corbeau ? Qui est le tueur de chats, et quel son lien avec le père de Kafka ? Qui est mademoiselle Saeki, quel secret cache-t-elle dans son passé obscur ? Qu'est-ce que la Pierre de l'Entrée ? Qu'est-il véritablement arrivé à Nakata ? Quel est son but, quel est le but de mademoiselle Saeki, et vers quel étrange destin courent tous nos protagonistes ? 
Car ils verront bel et bien leurs vies converger, lentement, inexorablement, aussi bien dans le passé que dans les événements à venir. La seule chose dont le lecteur soit convaincu, c'est que rien, dans Kafka sur le rivage, n'a lieu par hasard. Chaque événement, chaque phrase s'insère dans une toile gigantesque, mûrement réfléchie. Quant à savoir si toutes les réponses nous seront apportées, seules les dernières pages pourront vous le dire...
Le tout est sublimé par des personnages atypiques, étranges, et pourtant à la psychologie incroyablement juste ; et par une construction particulièrement talentueuse, parsemée d'alternances de points de vue et de variations de style. Certains sont ancrés dans la réalité, d'autres paraissent plus flous, ou semblent surgir de nulle part. Leurs natures véritables demeurent alors bien nébuleuses, leurs buts le sont davantage encore. La plupart d'entre eux possède une personnalité bien particulière, faisant d'eux des personnages atypiques, incomparables, inoubliables...
Sans en dévoiler trop, je me contenterai de dire que Kafka sur le rivage ne ressemble à strictement aucun roman que j'ai pu lire jusqu'à présent. Haruki Murakami est sans doute un auteur hors-pair, un génie de la plume, qu'il convient de lire au moins une fois car son style ne ressemble résolument à aucun autre : il est certainement unique, inimitable, désarmant de simplicité et d'authenticité. Pour ma part, en tout cas, je suis totalement sous le charme, et il ne passera sans doute pas longtemps avant que je ne dévore sa bibliographie.

Note finale :
10/10