Articles liés

01.02.2015

The silver brumby

Synopsis

Dans les Hautes Terres du territoire australien, au coeur du bush, naît un jeune brumby argenté que sa mèreè nomme Thowra, lui souhaitant d'être aussi rapide et sauvage que le vent. Thowra grandit et sa légende s'étend peu à peu, entre les rudes hivers et les chasses des humains pour capturer les brumbies...

Avis

J'adorais étant petite, le dessin qui a été tiré de ce livre. Avec le recul, je continue à le trouver très bien fait et c'est naturellement que j'ai souhaité lire le roman d'origine. Comme il n'existe pas en français, je l'ai acheté en anglais puis j'ai attendu plusieurs années avant de le lire car je n'avais pas le niveau. 

Maintenant j'y suis à peu près arrivée et j'en suis assez contente. C'est un livre qui n'est pas tout à fait comme je l'imaginais... En effet, sur la base du dessin animé, je ne l'imaginais pas aussi "réaliste". 

Si j'avais un reproche à faire, ce serait que les personnages manquent d'individualité et de personnalité. Ils sont souvent cités, mais guère développés et n'ont pas de vraie identité en tant que protagonistes. 

C'est dû au fait que comme je l'ai dit, c'est un livre assez réaliste. Certes, les animaux parlent, mais ils ne sont pas forcément liés par des liens familiaux ou de loyauté. Ils suivent le plus fort. Il n'y a ni bien ni mal dans ce livre, ni méchants ni mauvais, il y a juste des animaux qui ont chacun leurs caractères, qui s'entendent ou pas. Il n'y a pas trop d'anthropomorphisme. 

Par exemple, la mère de Thowra va tout naturellement vivre avec celui qui vaint son étalon à un moment donné, car c'est dans l'ordre des choses. Contrairement au dessin animé, The Brolga n'est pas montré comme un roi méchant et vicieux : il est d'abord un étalon jeune et trop ambitieux, puis il grandit et devient noble et au sommet de sa force, avant de vieillir et d'être dépassé par des étalons plus jeunes. C'est dans l'ordre de la nature... 

Cependant, j'ai quand même adoré lire ce livre. La difficulté, pour un jeune public, serait qu'il y a énormément de descriptif... Mais il y a aussi pas mal de chapitres avec de l'action et du suspens, de sorte qu'une fois que j'avais commencé ma lecture, j'avais du mal à m'arrêter. 

Une autre qualité, qui est partagée avec le dessin animé, est que ça ne se passe pas aux États-Unis comme presque tous les trucs qui parlent de chevaux sauvages, mais en Australie, avec une faune et une flore très dépaysantes. 

Je découvrirai la suite avec plaisir ! 

Note finale :
8/10