Dans la même série

T5
Articles liés

28.09.2013

Henderson's Boys T4 - Upération U-Boot

Synopsis

Printemps 1941. Assaillie par l'armée nazie, la Grande-Bretagne ne peut compter que sur ses alliés américains pour obtenir armes et vivres. Mais les cargos sont des proies faciles pour les sous-marins allemands, les terribles U-boots. Charles Henderson et ses jeunes recrues partent à Lorient avec l'objectif de détruire la principale base de sous-marins allemands. Si leur mission échoue, la résistance britannique vit sans doute ses dernières heures...

Avis

Je vais commencer par évoquer ce que j'ai aimé : le réalisme, le cadre très bien documenté et retranscrit, y compris dans toute sa dureté. Il est original de lire un livre se déroulant durant la deuxième guerre mondial, qui ne s'axe pas sur les pauvres Juifs persécutés ni sur les souffrances des soldats au front, mais offre avant tout un récit d'action sur les réseaux d'espionnage et de résistance. Les personnages sont nombreux et bénéficient d'un certain soin quant au portrait qui est dressé d'eux et de leur évolution. De plus, j'apprécie qu'il s'agisse d'une série offrant plus de continuité que "une mission par tome" ; là on voit clairement que le rôle de l'unité d'Henderson va être décrit probablement jusqu'à la fin de la guerre, en revisitant les principales étapes de celle-ci. Bref, c'est très distrayant à lire, et parfois instructif.

Seul bémol, j'attendais davantage de suspens, car je dois bien dire que j'ai trouvé le roman sympa mais pas forcément passionnant. Par ailleurs, l'écriture reste simpliste, efficace mais peu soignée et pas forcément agréable à lire. 

Cela étant dit, je dois avouer que cette série me met quand même mal à l'aise. Déjà, je ne la classerais pas forcément en jeunesse, car la violence est à un degré nettement supérieur que dans CHERUB. Il y a pas mal de passages où l'on voit des scènes de meurtres ou encore de torture. Je ne conseillerais pas ces livres à des enfants de moins de 14 ou 15 ans au moins. 

L'autre point dérangeant, c'est qu'autant dans CHERUB, le thème des enfants espions était enrobé d'une éthique sévère qui rendait le tout acceptable, autant dans Henderson's Boys qui raconte les origines de l'organisation, ce cadre éthique n'existe pas encore. Comme on est en période de guerre, les actes des enfants ne consistent pas seulement à réunir des preuves ou des informations qui conduiront à l'arrestation de quelqu'un ; il s'agit véritablement de perpétrer des actes de guerre. Ils apprennent à manier des armes meurtrières, puis ils menacent ou tuent des soldats ennemis de sang-froid, posent des bombes en sachant qu'il y aura des victimes... Bref, ce ne sont pas des enfants espions, ce sont des enfants soldats. 

Et là, à mon sens, on joue dans une autre catégorie. Il est d'ailleurs difficile de se rappeler que tous les personnages sont des enfants, notamment Luc par exemple, qui a théoriquement 13 ans mais en paraît plutôt 16 ou 17. Quoi qu'il en soit, la superficialité avec laquelle l'auteur traite ce thème des enfants soldats me gêne quelque peu, il s'agit à mes yeux d'un sujet délicat qui mériterait d'être abordé avec plus de pincettes. Il faudrait se rappeler, d'autant plus que le cadre est très réaliste et dur, qu'il s'agit d'une réalité autant que d'une tragédie, et ce, à l'heure actuelle encore. 

En soit, c'est quand même une bonne série mais je conseillerais de l'aborder avec prudence, notamment pour les parents qui la donnent à lire à leurs enfants. Elle ne convient pas du tout à un très jeune public, en raison de ses passages violents et de la superficialité avec laquelle des enfants soldats sont mis en scène, et ne devrait peut-être même pas être classée en jeunesse. 

Note finale :
7/10