Dans la même série

T1

T2

T3
Articles liés

22.01.2012

Ramsès T5 - Sous l'acacia d'Occident

Synopsis

À cinquante ans, après avoir conduit l'Egypte à une éclatante prospérité, Ramsès pourrait aspire à la sérénité de ses vieux jours.
Mais son fabuleux destin le lui interdit encore : il faut gouverner. Ramsès tente surtout de préserver la paix durement acquise, en dépit des obstacles : l'empereur des Hittites le somme d'épouser sa fille sous peine d'une nouvelle guerre, les Libyens avides de revanche se révoltent. Ramsès est toujours le faiseur de miracles, le Fils de la lumière qui sait modifier le climat, transformer l'ennemi en allier et se concilier les puissances divines.
Au fil de ses quarante dernières années de règne, il ne peut cependant empêcher le temps de lui dérober un à un ses amis de toujours, le laissant chaque fois un peu plus seul pour affronter les adversaires de l'Egypte. Et quand vient l'heure de la vieillesse, son ultime adversaire, Ramsès, va s'asseoir à l'ombre de l'acacia d'Occident, pour son dernier voyage. Alors seulement, le scribe Améni, qui a fidèlement servi son souverain pendant soixante sept années de règne, peut poser son pinceau.

Avis

Ce dernier tome ne m'a pas déçue du tout, au contraire je l'ai trouvé aussi passionnant que les autres ! Désormais âgé, Ramsès aspire au repos mais il doit malgré tout continuer à régner en subissant la douleur de perdre l'un après l'autre ceux qui lui sont chers. D'ailleurs c'est très douloureux aussi pour le lecteur de voir certains personnages partir de cette façon, lol. La plupart des protagonistes qui autrefois étaient jeunes et fougueux vieillissent gentiment et s'assagissent, changent de caractère... C'est agréable d'observer la façon dont ils évoluent. Jusqu'à la fin, Ramsès devra régler de nombreux problèmes dans son pays et lutter contre maints complots, tous narré avec une sympathique alternance. L'écriture de Christian Jacq est toujours aussi bonne, quoiqu'un peu trop académique, mais le soin qu'il apporte au texte le rend clair, lisible et toujours intéressant, sans jamais de longueurs ni d'inutilités. Et bien sûr, le cadre de l'Egypte Antique reste incroyablement détaillé et riche, fort bien ressuscité, on s'y croirait. 
Bien que manquant un peu d'audace, Christian Jacq est décidément une valeur sûre et ayant désormais fini le cycle de Ramsès, c'est avec plaisir que je partirai à la découverte de ses autres ouvrages.

Note finale :
8/10