Articles liés

30.11.2007

Le petit prince

Synopsis

Célébrissime conte philosophique bâti comme un livre pour enfants, le petit prince met en scène la rencontre d'un aviateur victime d'une panne en plein cœur du Sahara, dont on ne connaîtra jamais le nom mais auquel Antoine de Saint-Exupéry s'identifie très certainement, et d'un étrange bonhomme venu d'une autre planète. 
« S'il vous plaît... Dessine-moi un mouton ! »
C'est sur cette demande inhabituelle que le narrateur fait la connaissance du petit prince. D'emblée, son étrangeté, mais également son innocence et sa pureté frappent l'aviateur qui ne peut refuser d'accéder à sa requête, avec plus ou moins de succès, et entame ainsi la conversation avec lui. 
Progressivement, le mode de pensée bien particulier de son interlocuteur pénètre sa conscience. Le petit prince lui raconte en effet son histoire : il lui parle de sa minuscule planète d'origine, de la rose dont il s'est occupé avant de l'abandonner de déception (ce qu'il regrette par la suite, ayant tiré des enseignements de son voyage initiatique), de son parcours durant lequel il a rencontré des « grandes personnes » dont la mentalité lui paraissait incompréhensible, puis de son arrivée sur la Terre et de sa rencontre avec le renard qui lui a ouvert les yeux. Le petit prince a beaucoup appris de son voyage. L'aviateur, en lui prêtant oreille, également. Et bien entendu, c'est aussi le cas du lecteur.

Avis

Bâti textuellement comme un conte pour enfants, le petit prince est une œuvre composée de phrases simples mais pas simplistes, car un naturel impressionnant s'en dégage. L'œuvre, en effet, s'est voulue accessible aux plus jeunes mais ravira tout un chacun par sa composition poétique et surtout son message caché, progressif, pas si gratuit qu'il en a l'air. 
On aurait en effet pu craindre une certaine mièvrerie mais Antoine de Saint-Exupéry a bien pris soin de ne pas brûler les étapes : son texte s'ouvre avec la déception du narrateur de n'avoir su, enfant, se faire comprendre des adultes. Ces derniers acquièrent de la réalité une perception biaisée, basée sur le superficiel, les chiffres, l'apparence ; mais le petit prince, lui, réfléchit autrement. Alors qu'il est encore ignorant, déçu par sa fleur, il l'abandonne et entame son périple. 
Il rencontre alternativement le roi, le vaniteux, le buveur, le businessman, l'allumeur de réverbères et le géographe, dont il peine à comprendre la mentalité (« Les grandes personnes sont décidément tout à fait extraordinaires ! ») ; ses questions amènent le lecteur à se remettre en question lorsqu'il se reconnaît en chacune de ces figures symboliques, et que le petit prince soulève avec sagacité l'absurdité de leurs actes. Cette première partie de son voyage abat les certitudes acquises, et laisse la porte grande ouverte à la seconde partie du message, celle que tout le monde connaît et qui met en évidence les vraies valeurs, la véritable importance de la vie. 
Le petit prince n'est pas une œuvre inaccessible ou difficile à comprendre, et pourtant on ne peut en sortir sans une certaine part de réflexion, de remise en question. Il est sans doute impossible de refermer le livre sans avoir appris une chose ou l'autre. Joliment décoré par les aquarelles de l'auteur qui précisent exactement son idée, ce petit chef-d'œuvre est définitivement un monde à part dans l'univers de la littérature. 
Pour ma part, peu enthousiaste au début, j'ai été immédiatement et totalement conquise ! Je pense qu'il faut vraiment l'avoir lu, d'autant qu'il ne prend pas beaucoup de temps et en dit le maximum en peu de mots. Mon passage préféré est sans conteste le départ du petit prince, une véritable apothéose métaphorique !

Note finale :
10/10